Le rêve américain de Louis : un Falcon devenu Pirate !

Louis Condevaux, joueur formé en Suisse puis aux Falcons, s’apprête à participer à sa première saison aux États-Unis, au sein de l’équipe de Orange Coast College en Californie. Receveur puis DB à Bron, Louis s’est révélé lors de sa première année senior lors du Casque d’Or 2014.

10153169_10203671858940026_6261415858960847878_n

Louis avec les Falcons en 2014

Louis, comment es-tu arrivé à Costa Mesa et à postuler à une place dans ce JuCo Californien ?

Je suis arrivé à OCC grâce à Coach Campbell et Josh Firm (HC et QB des Falcons en 2014) que je remercie pour la fantastique opportunité qu’ils m’ont offert. Je suis d’abord parti comme étudiant avec la volonté d’en apprendre plus sur le football… Finalement, j’ai pu intégrer l’équipe en janvier 2015. Depuis je prépare la saison !

Cette année tu devrais avoir du temps de jeu, quel est ton objectif et celui de l’équipe ?

L’objectif de l’équipe est de gagner le championnat en ayant aucun blessé, d’avoir une attitude irréprochable sur et en dehors du terrain. Mon objectif personnel est de réussir à avoir le maximum de temps de jeu pour pouvoir prouver ce que je vaux et peut-être poursuivre l’aventure à l’université.

Qu’est ce qui change le plus par rapport à la France ?

Ce qui me change le plus par rapport à la France est la quantité d’entraînements. Le football américain peut être considéré comme un travail à temps plein ici puisqu’on passe autant de temps sur le terrain qu’en cours. Même si les cours ne sont pas délaissés pour autant. L’encadrement des entraînements est très stricte, tout est défini selon un planning bien précis et doit être respecté à la lettre. Il n’y a pas de place pour les personnes qui sont fainéantes et qui n’ont pas envie sur le terrain ce qui apporte toujours une bonne ambiance ainsi que de la compétition, le tout dans la bonne humeur.

Tu as suivi le parcours de l’équipe de France pendant le championnat du monde. Intégrer l’équipe nationale, tu y penses ?

Pourquoi pas ! Mais lorsque je retournerai en France car encore une fois, le football américain ici est un travail à temps plein.

Avant de te laisser repartir à l’entrainement, un petit mot pour les Falcons ?

Je dirai que cette année c’est la bonne ! Ramenez moi ce titre de champion de D2. Et on se voit bientôt 😉